top of page

Les bases à connaître sur l’isolation thermique


Plus de 70 % des Français considèrent l’isolation thermique comme le critère de choix n°1 de leur futur logement. Minimiser l'importance de ce critère c'est prendre le risque de faire un mauvais achat ou de ne pas vendre son bien facilement. Cet article se veut être un condensé des basiques à avoir lorsque l'on souhaite mieux isoler son bien.

 

Au delà de l'aspect écologique dont on parle beaucoup (à raison), une isolation thermique performante permet concrètement de limiter les déperditions de chaleur au sein de votre logement, de réduire vos besoins en chauffage et donc vos factures. Une bonne isolation peut diviser par 2,5 la facture de chauffage. Sur le long terme, c'est un investissement largement rentable.



I. Les erreurs à éviter

 

Lorsqu'on se lance dans une rénovation énergétique, on a souvent tendance à penser q'il faut commencer par changer le système de chauffage ce qui est une erreur.


A ce propos, voici les cinq autres erreurs à éviter lorsqu'on se lance dans une rénovation :


  1. Isoler sans adapter la ventilation

  2. Opter pour un isolant non adapté au bâtiment

  3. Installer un isolant sur une paroi dégradée

  4. Ne pas demander d'autorisation pour une ITE (isolation thermique par l'extérieur)

  5. Ne pas faire appel à une entreprise de travaux labellisée RGE. Ce label permet de bénéficier des aides financières proposées par l'état.


La première action à envisager pour une rénovation énergétique réussie est bien d’isoler son logement. Pour cela, il est également important de connaître les principales sources de déperdition dans une maison ancienne.



II. Les sources de déperditions d'un logement


Les sources de déperdition d'un logement

A la vue de ce graphique, on peut voir qu'il est possible d'optimiser 75% de son isolation en se concentrant sur 4 principaux chantiers :


  • L'isolation des combles

  • L'isolation des mûrs

  • L'isolation des sols

  • L'isolation des fenêtres


Nous détaillons ces 4 isolations de façon plus pointue dans cet article.



III. Les différents types d'isolants


Quelque soit la partie de votre bien que vous souhaitez isoler, il va falloir choisir la technique et le matériau. Sans rentrer dans tous les détails, découvrons ensemble les principaux types d'isolants.


Plusieurs critères sont à prendre en compte afin de choisir le bon isolant :


  • La performance thermique : lambda. Plus sa valeur est faible, plus le matériau est isolant donc moins il faudra d’épaisseur pour avoir une bonne résistance thermique

  • La certification ACERMI délivré par l’Association pour la Certification des Matériaux Isolants. Ce certificat atteste de la conformité d’un isolant aux normes en vigueur. Afin de bénéficier des aides, il faut avoir un R minimum et la certification ACERMI

  • La durée de vie : les isolants minéraux ont une durée de vie pouvant aller jusqu’à 65 ans

  • Les performances phoniques

  • Les aspects environnementaux : il faut considérer l’intégralité du cycle de vie d’une isolant

  • La résistance au feu : les laines minérales offrent une bonne résistance contrairement aux isolants pétrochimiques et biosourcés

  • Le prix



Les isolants minéraux :


Les isolants minéraux, comme la laine de verre oula laine de roche, sont fabriqués à partir de matière minérale (sable + verre recyclé ou basalte) chauffée à très haute température.


Les avantages 

  • Économiques (très bon rapport qualité/prix) 

  • Excellentes propriétés d’isolation thermique et phonique 

  • Très bonne durée de vie (<65 ans)

  • Faciles à mettre en œuvre et multi-usages (variété des formats disponibles) 

  • Grande résistance au feu et aux nuisibles

  • Recyclables à l’infini et pour ces fabricants, fabriqués localement. 



Les isolants biosourcés :


Les isolants biosourcés sont fabriqués à partir de matières premières issues, soit intégralement, soit en partie, du vivant (végétal ou animal). 

La ouate de cellulose est par exemple fabriquée à partir de papier recyclé, la fibre de bois est conçueà partir de copeaux de bois, la laine de chanvre est fabriquée à partir des fibres de la plante et la laine de coton provient du recyclage de vêtements en coton. 


Les avantages 

  • Fabriqués à partir de matières premières renouvelables 

  • Impact carbone souvent limité (ressources locales) 

Les inconvénients 

  • Durée de vie généralement plus courte que les isolants conventionnels 

  • Sensibilité à l’humidité et au feu qui suppose des précautions à la mise en œuvre 

  • Intègrent souvent une part d’adjuvants chimiques pour assurer leur résistance aux insectes ou au feu 

  • Leur mise en œuvre nécessite la pose d’une membrane d’étanchéité pour une isolation conforme et pérenne. 



Les isolants issus de l’industrie pétrochimique :


Les isolants pétrochimiques (polyuréthane et polystyrène extrudé ou expansé) sont des matériaux synthétiques fabriqués à partir de produits pétroliers (une ressource non renouvelable). 


Les avantages 

  • D’excellentes performances thermiques 

  • Une bonne résistance à l’humidité 

  • Incontournables dans certains cas 

Les inconvénients 

  • De faibles performances acoustiques

  • Bilan environnemental négatif



IV. Parfaire votre isolation


Attention, il est primordial de respecter deux éléments pour s'assurer que votre isolation soit efficace :


  • Une bonne étanchéité de l’air


Une bonne étanchéité à l’air signifie qu’il y a peu de fuites d’air en l’intérieur et l’extérieur c'est à dire de garder la chaleur l’hiver et la fraicheur l’été. Pour cela il faut éviter les fuites d’air parasites et les ponts thermiques.



  • Une ventilation performante et maitrisée


Un logement qui vit est un logement dans lequel les habitants et leurs activités génèrent de la vapeur d’eau. En hiver, cette vapeur peut créer de la moisissure sur les parois en se condensant. La mise en place d’une VMC est primordiale afin de préserver une bonne hygrométrie et ainsi éviter les moisissures.



Vous avez maintenant acquis quelques bases sur l'isolation qui vont vous êtres très utiles si vous vous lancez dans un projet. Cependant, n'oubliez pas qu'il est vivement conseillé de passer par des professionnels ayant le label RGE. Si vous avez une maison, vous devriez commencer par mandater un auditeur énergétique. Celui-ci aura la charge de venir voir votre bien, d'établir un diagnostic puis un plan d'action appuyé par des devis détaillés. Il sera à même de vous conseiller et de vous dire à quelles aides vous pouvez prétendre.


Bon courage!

1 comentario

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
Invitado
05 mar
Obtuvo 5 de 5 estrellas.

Très intéressant d'avoir ces quelques bases

Me gusta
bottom of page